Ce qu’on a aimé cette semaine #2

On passe du temps sur les réseaux sociaux, on lit des livres / des blogs, on écoute des podcasts, etc. Chaque semaine, on partage avec vous nos coups de coeurs.

Cette semaine :

Vous voulez aussi partager vos découvertes, vos coups de coeurs? N’hésitez pas à les ajouter en commentaires en bas de l’article!

Et si vous l’avez raté, @bebatut a partagé le récit de sa grossesse cette semaine dans un article : « Cette grossesse, loin de celle que j’avais idéalisée »

Livres

Dormir sans larmes – Dr. Rosa Jové

« Le sommeil des bébés est un problème pour beaucoup de parents. Pourtant, dormir est un processus naturel. Et si les méthodes préconisées étaient contre-productives ? Ce livre propose une approche totalement nouvelle du sommeil des enfants. Oubliez tout ce que vous saviez : Non, les bébés n’ont pas besoin « d’apprendre à dormi « , ils naissent en sachant comment faire ; Les règles et les méthodes disciplinaires conduisent à mal interpréter les signaux de l’enfant et à briser un processus physiologique naturel ; Laisser pleurer un bébé présente un véritable danger pour son cerveau, qui sécrète de l’adrénaline et d’autres substances en réponse au stress. Rassurant et chaleureux, ce livre vous permet de comprendre le sommeil des tout-petits et de l’accompagner avec bienveillance. En fin d’ouvrage, le Dr Rosa Jové propose un « Petit guide pour les parents désespérés » avec des solutions simples et pratiques pour faire face aux difficultés. La promesse de nuits calmes pour les enfants, et leurs parents.  »

Articles de blogs

Pourquoi et comment choisir les chaussures souples de mon enfant ?
Nova’s With Love

« C’est un sujet qui peut paraître peu important mais il n’en est rien ! Beaucoup de désinformation sur le sujet, une forte présence de marques « historiques » qui ne respectent pas la souplesse nécessaire aux petits petons de nos bébés ainsi que des prix qui poussent les parents à se tourner facilement vers des chaussures bon marché et de piètre qualité.
L’objectif de cet article est de rappeler les principes qui peuvent aider au choix des chaussures pour bébé puis bambin, vous partager notre cheminement et vous apporter la vision d’un professionnel sur le sujet avec la participation de Maud, la propriétaire de la boutique et du site emblématique de la chaussure souple : Petits pas de géant !  »

Vidéos

Épisodes de Podcasts

Épisode 59 – Le Tourbillon
Marie-Aldine, la mère parfaite est une connasse

« Marie-Aldine a une soeur jumelle et leur maman les a eu à dix-sept ans. Une surprise de la vie arrivée tôt qui aura pas mal chamboulée les plans de cette famille. Il y a trente huit ans, les infos sur la maternité étaient moins nombreuses qu’aujourd’hui, les tabous d’autant plus grands. Mais une chose était déjà là : devenir la mère parfaite était un objectif en soi.
Marie-Aldine a donc pris le contre-pied de l’histoire de sa maman voulant quant à elle avoir un enfant le plus tard possible et profiter de la vie jusque’à trouver celui qui serait le bon. En devenant à son tour maman, tous les sujets tabous lui sautent aux yeux et sa soeur et elle décident d’en faire un bouquin, une sorte de guide de survie pour déculpabiliser les mamans. Elles ont bien compris que la mère parfaite n’existait pas et que la pression était énorme.
Dans cet épisode, Maire-Aldine nous raconte l’histoire de sa maman, elle nous parle de l’arrivée de sa fille à l’approche de la quarantaine et du lourd poids de la société qui pèse sur les épaules des femmes.  »

Épisode 13 – Papatriarcat
Discussion avec André Stern – L’enfant est un géant

« Dans cet épisode, je reçois un invité un peu particulier. Il se définit lui-même comme un enfant de 49 ans.
Cet invité est André Stern.
Nous vous proposons un voyage qui est propre à chacun·e.
Un voyage qui laissera une marque.
Un voyage qui fait du bien.
Un voyage de l’autre côté du miroir  »

Épisode 65 – Les couilles sur la table
À la recherche des nouveaux pères

« Le patriarcat, dans son sens littéral, signifie “le commandement du père”. Des pères, de la paternité, il en sera question dans les prochains épisodes des Couilles sur la table. En France, près de 70 % des hommes adultes ont des enfants. Qui sont-ils, que font-ils ? Qu’est-ce que ça veut dire, être père ? Quels sont les liens entre la paternité et les masculinités ?
Pour inaugurer cette quatrième saison, Victoire Tuaillon reçoit Myriam Chatot, docteure en sociologie, qui vient de soutenir sa thèse sur les pères au foyer. Elles s’interrogent sur cette impression selon laquelle les pères d’aujourd’hui seraient beaucoup plus impliqués, aimants et tendres, que les pères des générations précédentes. Et sur le poncif des pères qui ne demandent qu’à en faire plus, mais qui en sont empêchés par les institutions de la petite enfance, l’État et les mères possessives. La révolution de la paternité a-t-elle déjà eu lieu ? Comment s’exerce la paternité aujourd’hui ? Ceux qu’on surnomme “les nouveaux pères” existent-ils vraiment ?  »

Épisode 66 – Les couilles sur la table
Papa mode d’emploi

« Changer la couche, donner le bain, gérer les pleurs, préparer le biberon… «  C’est pas trop mon truc  » rétorquent certains pères. Pourtant, ces tâches relèvent moins du loisir que de la nécessité pratique. Et surtout, elles cristallisent un grand angle mort de l’égalité femmes-hommes : aujourd’hui encore, en France, les hommes s’occupent moins de leurs enfants que les femmes, en particulier lorsqu’ils sont tout petits.
Un samedi matin de septembre, Victoire Tuaillon a assisté, en spectatrice, à un Atelier du futur papa, animé par Gilles Vaquier de Labaume. Ce père de trois enfants et spécialiste de la petite enfance enseigne toute sorte de techniques, savoirs et pratiques, qui, selon lui, sont indispensables à acquérir avant l’arrivée d’un nourrisson. Que faut-il savoir et apprendre à faire lorsque l’on devient père ? Comment construire un lien avec son enfant ? Qu’est-ce que ça veut dire, s’impliquer ? Comment prendre sa place de père ?
Pour répondre à ces questions, Victoire Tuaillon et son invité sont de retour aux studios de Binge Audio. Alors, biberon en verre ou en plastique ?  »

Comptes Instagram

Julie Longy
Consultante en lactation IBCLC
@julie.ibclc.17

Posts Instagram

View this post on Instagram

Aimer pour l'authenticité d'une personne. Ça a l'air simple. C'est presque comme une porte ouverte enfoncée. Et pourtant… Les attentes parentales sont souvent présentes. Les goûts et les avis des enfants ne sont que rarement reconnus et respectés. Un bon exemple se retrouve dans les repas au le niveau de satiété, les quantités absorbées, les aliments dégustés ou laissés de côté,etc, TOUT porte à commenter. Parfois ce n'est qu'une remarque, mais c'est souvent des critiques et des mots qui blessent les enfants et jugent leurs choix. L'égo parental ressort en puissance et les enfants devraient agir de telle manière à honorer l'investissement parental en mangeant… Et pourtant il n'y a aucun lien entre l'action de cuisiner (parfois longuement) et le niveau d'appétence/d'appétit des enfants. Ce n'est pas parce que tu as cuisiné 2h que ton enfant aimera plus. Les enfants ne sont pas des machines à remplir l'égo parental. Iels auront des goûts et des intérêts a des années lumières de ceux de leurs parents. En leurs laissant de la liberté, les enfants pourront aussi tracer leur route en étant mus par l'enthousiasme et non par la réponse aux attentes parentales… Or, le plus fréquent est que les enfants agissent tel que les parents le veulent… Parce qu'iels savent qu'en agissant différemment, iels recevront souvent moins d'amour, voire iels seront méprisé.e.s d'avoir effectué certains choix. Les enfants viennent alors combler les rêves de parents, remplir leur volonté de statut social, correspondre aux critères de réussite afin de ne pas se sentir exclu.e… et surtout ne pas croire qu'iels sont nul.le.s. Parce que c'est un fait. Si on ne se sent pas à la hauteur, c'est bien parce qu'une échelle de valeur a été édictée. Dérogeant à celle-ci, il est possible de se sentir marginal.e, fier.e et rebelle… Mais la plupart du temps, d'être inadaptée et incompris.e… et incapable de s'aimer. En écoutant le podcast de @papatriarcat avec @andresternofficial , les mots ont été placé. Ils donnent envie d'être réécoutés pour en extraire tous les enseignements. Cette écoute a tissé un lien harmonieux entre toutes mes prises de position. (Suite 👇)

A post shared by La Curiosité Bienveillante (@lacuriositebienveillante) on

View this post on Instagram

CECI EST TON RAPPEL HEBDOMADAIRE POUR TE DIRE QUE TU ES UNE BONNE MÈRE. TU N'AS PAS BESOIN D'ÊTRE UNE VERSION AMÉLIORÉE DE TOI. TU ES ASSEZ. TES ENFANTS N'ONT PAS BESOIN D'UNE VERSION LISSÉE DE TOI. ILS ONT BESOIN DE TOI TOUTE ENTIÈRE. TU ES UNE BONNE MÈRE Voilà ce que je mets chaque semaine en story. Si mon rappel hebdomadaire en story te fait tant de bien, imagine ce qu'un ou plusieurs rappels quotidiens que tu dois t'améliorer peuvent faire. Je parle de rappels insidieux à travers des comptes de mamans BPR (Bienveillante Postivite Respectueuse) qui partagent leurs errances, leurs échecs, leurs réussites autour de toute cette mouvance parentale. Celles qui veulent te vendre les outils pour que tu sois une meilleure maman, un meilleur parent. Celles qui portent sur leurs épaules toutes les mauvaises conduites de leurs enfants, justifiant que les enfants ne font pas exprès, que c'est aux parents de s'adapter. Celles qui se font taper par leurs enfants et les excuses, en disant que c'est dur pour les enfants de porter un tel fardeau. Celles qui sacrifient leurs nuits, leur vie depuis des années et trouvent ça normal et légitime, et qui, pour assoir leur normalité, pratiquent le momshaming des mamans qui osent apprendre à leurs enfants à être autonomes la nuit… Imagine, l'impact au quotidien, de voir défiler dans ton flux des dealeuses de bienveillance qui te vendent des outils pour être meilleure, de voir défiler dans ton flux des mamans autant victimes que vecteurs du dogme BPR. Si mon rappel hebdomadaire a tant d'impact, imagine le reste. Alors je t'invite, comme régulièrement en story, à te désabonner des comptes qui te font douter insidieusement de ta parentalité, soit en te vendant des outils pour être une meilleure maman soit qui te font croire qu'il faut être toujours plus. Autant les comptes qui ont quelque chose à vendre sont facilement identifiables, autant les autres c'est un peu plus compliqués et relèvent de ta sensibilité et de l'impact qu'ils ont sur toi. Mais songes y. Si mon rappel hebdomadaire a tant d'impact, quel impact a le reste sur ta parentalité ? #maternageproximal #parentalitepositive #nveo #adultisme (<ces # pour t'aider)

A post shared by Madame Captain – Madeline (@madame_captain) on

View this post on Instagram

L’enfant va pouvoir appréhender la question du temps et sa construction de façon très progressive, en s’appuyant sur des points de repère qu’il trouvera à travers les différents rituels qui ponctuent son quotidien. . . Le jeune enfant n’est pas encore en mesure de se représenter le temps de façon abstraite. Il vit le temps dans l’action et non de façon continue. En effet, la durée est nécessairement associée à son contexte. . 👉 C’est pourquoi il est si important d’offrir des repères stables, clairs et structurés aux enfants. . . Comme pour tout apprentissage, il existe de fortes différences inter-individuelles dans l’intégration de cette notion complexe, si difficile à cerner. Mais, on peut considérer, qu’en moyenne, un enfant pourra commencer à avoir une perception abstraite du temps (« penser » le temps comme un continuum indépendant de ses faits et gestes) qu’à partir de 7/8ans. . 🕑 ∼ 3/4 ans: il vit le temps, la durée à travers l’action. C’est l’action qui donne sens au temps. 🕑 ∼ 4 ans: l’enfant sait repérer les moments clés de la journée 🕑 ∼ 5 ans: il se repère de mieux en mieux dans la chronologie de la journée, mais des erreurs restent possibles jusqu’à 7 ans, notamment dans les relations temporelles entre plusieurs activités. . . Offrir des repères temporels clairs à l’enfant s’avère donc essentiel à plusieurs titre: * prendre conscience du temps vécu . * situer un évènement passé . * se projeter dans le futur . * appréhender les chronologies d’action . * mettre en lien plusieurs évènements dans le temps . * structurer sa mémoire . * se situer dans un contexte social (confrontation: temps personnel/temps social/temps conventionnel)… . . 👉 « Ordonner les évènements, établir l’égalité de deux durées, diviser une durée en unités de temps applicables à n’importe quel intervalle temporel, tout cela fait l’objet d’un apprentissage qui occupe l’enfance ». Jean Piaget. . . #temps #notiondutemps #temporalité #routines #reperestemporels #enfant #apprentissagesautonomes #apprentissage #developpementenfant #heure #educationpositive #educationbienveillante #parentaliteconsciente #psychologie #psychologieenfant

A post shared by Delphine Leca (@babybaboo_blog) on

View this post on Instagram

Ce soir on explore un autre aliment à donner à bébé: OEUF . ❇️ Un aliment qu'il est possible de donner des 6 mois malgré parfois les informations contradictoire que l'on peut lire ou entendre, que ce soit pour le blanc ou pour le jaune. 🔴 Attention toutefois à la quantité que l'on donne à BÉBÉ, à partir de 6 mois ce n'est que 10 g par jour . ❇️ Parfait pour un apport en protéine dans la DME et une texture écrasable au palais pour les petites langues qui commencent l'exploration des aliments. On reste vigilent quand à la préhension autonome de l'aliment, et oui au début bébé ratisse et ça glisse, alors il est parfois, nécessaire d'adapter le format . ❇️ Quand le toucher est un frein à la mise en bouche, il ne faut pas hésiter à passer par des intermédiaires, comme des petits pics, des petites fourchettes ou encore des transporteurs . ❇️ Pour certains bébé hypersensible, pour qui le passage aux morceaux n'est pas évident tout de suite, il est possible de lui intégrer dans des petites purée bien mixer. On a m'habitue progressivement au goût et à la texture en lui laissant explorer seul le main bouche . ❇️ Les petites bouches hypo sensible, c'est-à-dire celles qui ne perçoivent pas très bien les différentes textures auront peut-être besoin d'un allié crousti-fondant afin de pouvoir au début en explorer le goût et la texture . ❇️ Il n'y a pas une façon de proposer un aliment à bébé mais une multitude de façon et chacune d'elles peut s'adapter à votre bébé . ❇️ Qu'est ce qui vous ferez plaisir dans le prochain post aliment ? #dme #diversificationalimentaire #diversificationmenéeparlenfant #developementdubebe #viedemaman #ergotherapie #ergomums

A post shared by ergomums (@ergomums) on

View this post on Instagram

Allaitement & syndrome du visiteur C’est un mal que l’on sous estime bien trop souvent ! L’impact des visites sur le bon démarrage et la poursuite de l’allaitement ! Je suis certaine qu’en lisant ça vous vous dites “ oh elle exagère, en quoi est ce que les visiteurs pourraient impacter notre allaitement!?” Hum et bien tout d’abord, même si vos visiteurs sont les mieux intentionnés du monde, leur visite post partum peut vous fatiguer davantage, faire que vous vous centrez davantage sur EUX alors que vous devriez vous centrer sur bébé ! C’est déjà un mauvais point ! Et puis inconsciemment (ou pas) sous le regard des autres vous allez modifier vos gestes et votre façon de materner ! Et même vous mettre la pression si c’est un premier bébé et que vous êtes un peu hésitante ! ( un peu comme un examen à réussir !) Vous pourriez être gênée de sortir votre sein si ce n’est pas quelque chose d’habituel pour vous et vous pourriez même retarder la tétée pour ne pas avoir à donner le sein devant vos invités ! Mmm erreur !!! L’allaitement à l’éveil les premiers temps peut être déterminant pour la suite ! Dans le pire des cas vos visiteurs pourraient être intrusifs ! Vouloir prendre bébé et lui coller une tétine ou insister pour lui donner un biberon ! Et donc restreindre les tétées 😖 Leurs “conseils” pourraient vous déstabiliser ou décourager ! “Il n’a pas faim il vient de téter” “Il a encore faim ?! Ce n’est pas normal tu devrais le compléter car ton lait n’est pas nourrissant” Et tant d’autres croyances non fondées ! Pendant la crise de la covid, les taux d’allaitement se sont mieux portés ! Les femmes ont été encouragées à allaiter ! L’absence de visites en maternité et à la maison, même si cela a pu être dur à vivre, a permis aux femmes de vivre leur 4ème trimestre en paix et se centrer uniquement sur leur maternage et non sur le regard ou les conseils des autres ! Au royaume unis on a même constaté que les bébés reprenaient mieux le poids de naissance ( probablement car ils allaient plus souvent et plus longtemps au sein 😍 sans être interrompu !) 👉🏼Bref ! Les visites post partum c’est bon mais avec modération

A post shared by Autour De La Naissance (@laurie__daniel) on

View this post on Instagram

quand on est enceinte.

A post shared by Simone Media (@simonemediafr) on

View this post on Instagram

In case no one told you today mama- you are incredible. You are amazing. You are brave and beautiful (yes, even with unwashed hair, in yesterday’s clothes!) You are showing up- day after day- even though your mind is muddled and your heart is heavy and there seems to be no light at the end of this disasterous tunnel of a year. You’re carrying an impossible load. Juggling an insane amount. Homeschool or zoom school, work, partnership, parenthood, mental health, physical health…. Planning lessons, overseeing school work, jumping back and forth between screens – fifth grade math class on one, board meeting on another, kinder reading circle. Plus the daily rotation meals and snacks and dishes and laundry and more snacks – which is a full time job on its own. You. Are. Doing. It. All. And then some. And maybe it feels like no one sees you. Like your work is invisible- because at the end of the day, the house is still messy and you’re still in your PJs and dinner was from the freezer. Again. And maybe you’re scared- because you don’t know if you’re doing this right or if your kids are going to fall behind in school and you worry about their hearts and if they’re lonely, because they haven’t seen their friends in months. And maybe you’re tired. That deep, aching exhaustion that settles into your bones after months and months of holding it all. The hope, the needs, the fear, the grief, the anxiety, the never ending list of thoughts and tasks and the work of keeping tiny humans alive and the world spinning. But mama- you are seen. You are held. You are honored. You are an unsung hero of this wild world. So, keep on, brave and beautiful one. Raise your head high like the mighty queen you are, take another deep breath, and for goddess sakes, treat yourself to takeout tonight! . (Image inspired by my dear friend @canyon_mama who is one of the most badass mamas I know!)

A post shared by Catie Atkinson (@spiritysol) on

View this post on Instagram

Ce t-shirt, c'est celui de l'association @grossesse_sante , qui lutte contre la prééclampsie, et à qui j'ai décidé de donner un petit coup de main 🙂 La prééclampsie touche environ 15 000 mamans chaque année en France, soit 2% des grossesses. C’est un syndrome dû à un mauvais ancrage du placenta, qui associe une hypertension artérielle et l’apparition anormale de protéines dans les urines. Il survient entre le 5 et le 9ème mois de grossesse, et peut donc être la cause de grande, voire très grande, prématurité dans les cas précoces pour sauver la mère (en effet, il n’existe pas de traitement en dehors de l’arrêt de la grossesse). Ce syndrome peut évoluer rapidement et entraîner de nombreuses complications, certaines très graves comme le syndrome HELLP ou l’éclampsie, pouvant entrainer jusqu’au décès de la mère et/ou de l’enfant. @grossesse_sante a lancé une campagne d'appel aux dons dont vous trouverez le lien dans ma bio. Les dons serviront à financer : – la participation des représentantes de l'association aux collèges de médecins et sages-femmes, – l'impression et la distribution de brochures et posters à destination des femmes enceintes, – et, si nous dépassons les objectifs, de nouveaux programmes de recherche. Au nom de l'association, et de toutes les femmes victimes de ce syndrome, je vous remercie par avance 🙏❤ . . #preeclampsie #grossessesereine #appelauxdons

A post shared by Alexandre (@papa.plume) on

View this post on Instagram

La compression du sein 👌🏻 Un geste simple et efficace. 💦 Ce geste permet d’augmenter le transfert du lait et au bébé d’obtenir plus de lait. 📃 Il n’existe pas d’étude sur la question mais beaucoup d’experts en allaitement le conseillent pour optimiser une situation d’allaitement : lors d’un problème de prise de poids, d’un trouble de succion, pour apprendre au bébé à téter plus efficacement, pour un bébé né en avance, pour un bébé de petit poids … 🤱🏻 Lorsque le bébé fait une pause ou que les déglutitions sont moins visibles ou audibles, la maman comprime son sein pour favoriser l’éjection du lait et permet au bébé de continuer de recevoir du lait. Les tétées sont alors plus efficaces. 🥛 La compression du sein peut également être intéressante lorsqu’on tire son lait : cela permet de bien vider les seins et d’augmenter sa production de lait. 👶🏻 Les bébés apprennent à téter en tétant ! Plus le débit est intéressant, plus il sera actif et efficace lors des tétées. Les études nous montrent également l’importance d’un drainage optimal du sein sur la composition du lait, la production ainsi que la vitesse de synthèse du lait. #appelletonibclc #ibclc #compressiondusein #maternite #bebe #prisedepoids #compressionmammaire #allaitement #laitmaternel #colostrum

A post shared by 👩🏻 𝗝𝘂𝗹𝗶𝗲 𝗟𝗢𝗡𝗚𝗬 (@julie.ibclc.17) on

View this post on Instagram

[La naissance est un strike dont on remet une à une les quilles de notre vie ensuite, et c'est pour le mieux 💫] Même si on a entre 6 et 9 mois pour se préparer à l'arrivée d'un enfant, une fois qu'il est né, le changement de vie est radical. C'est plus ou moins bouleversant pour chacun.e mais autant la grossesse est la vie qui grandit progressivement en nous, autant la naissance nous propulse dans la vie de parent de 1, 2 ou 3 enfants instantanément. Je me souviens que ça m'a surprise. Repondre aux besoins immédiats et intenses de notre bébé, ce rôle h24, la nouveauté sur tous les plans… C'est le premier jour du reste de notre vie. Vu comme ça, ça peut être effrayant, mais on peut le voir différemment. La nouvelle vie qui commence va se construire progressivement, un pas après l'autre. Oui les besoins du nouveau né peuvent nous mettre dans "l'urgence" mais l'urgence du présent. Le choc de la naissance est qu'elle nous invite intensément à ne vivre que le moment présent. Pour un temps, on met les projets de côté, penser au passé n'a plus de sens. Le présent est là et un pas après l'autre on se réinvente : de nouveaux repères, des choses qu'on ne veut plus et qu'on peut laisser de côté, une nouvelle organisation familiale, des amis qui s'éloignent et d'autres qui se rapprochent… Le Dr Anne Raynaud (@institutdelaparentalite) donne l'image des quilles de bowling. Chaque quille représente un repère dans notre vie. À la naissance c'est comme si toutes les quilles étaient renversées d'où la sensation de perdre pied. MAIS, on va les replacer une à une, plus dans le même ordre où à la même place qu'avant. Déjà parce qu'il y a une bébé quille en plus 😉 et parce notre vie a changé et celle des autres membres de la famille aussi. Bienvenue bébé. Bienvenue nouvelle moi. Toujours moi mais avec de nouvelles facettes. Et un pas après l'autre, on va construire notre nouvelle vie. Et comment ? En se concentrant sur le moment présent. Il n'y a pas de pression supplémentaire à se mettre. De quoi ai-je besoin/envie là ? De quoi a besoin mon bébé là ? Ça vous parle ? 🎨 @emmylupinstudio #postpartum #matrescence #nouvellemaman #bebe2020 #bébé2020 #aprèslaccouchement

A post shared by Post-partum ta mère (@postpartum_tamere) on

View this post on Instagram

🟣DIY DOT MARKERS🟠 I have been missing a red dot marker for months (I suspect my 3 year old knows where it is but won’t tell me 😅). So I made some of my own using recycled items 😃 and omg, they work so well!! Better than I ever expected. • 👉🏼YOU’LL NEED: -Empty water bottle -Sponge -Hot glue -Paint -Water 👉🏼INSTRUCTIONS: 1️⃣Open the empty water bottle and trace the top on a sponge 2️⃣Cut the circular outline out 3️⃣Add a bit of paint to the empty water bottle 4️⃣Dilute the paint just a little with some water 5️⃣Close the bottle and shake well 6️⃣Open the bottle, clean the inner rim and apply hot glue to the inside 7️⃣Quickly insert the sponge cut out making sure you leave a bit of the sponge out 8️⃣Secure the sponge onto the bottle with a layer of hot glue around the rim 9️⃣Turn the bottle upside down and stamp the paper. Once it is fully covered in paint, the dot marker is ready to use. 🔟To save I for later or refill, simple remove the sponge and the glue rim around it. Put the cap on to save for another day. Before reapplying the sponge, make sure to shake the bottle and clean the rim so the glue sticks on well. #mothercould . . . #recycleandplay #diy #montessori #preschool #etkinlik #aktivite #okulöncesi #diytoys #crafty #playandlearn #kidscrafts #playathome #toddlermom #learningthroughplay #preschoolactivities #kidsactivities #aktivitepaylasimi #toddlerlife #preschooler #toddlerfun #homeschool #everydayplayhacks #montessoriathome #earlychildhoodeducation

A post shared by MOTHERCOULD | Myriam Sandler (@mothercould) on

View this post on Instagram

⚠️ [TW : Hémorragie] ⚠️ Lorsque j’ai lu le témoignage de @linebacker_malmy, je me suis demandée comment j’allais réussir à en faire un résumé fidèle car tout était extrêmement pertinent. J’ai reçu son histoire (la seconde partie du moins!) comme une bouffée d’air frais. J’espère que vous ressentirez la même chose que moi! Même si chaque histoire est unique, chaque relation mère/enfant est différente, j’ose espérer me sentir aussi à l’aise que Kim dans quelques années! * ❤️ N’oubliez pas qu’aimer cette publication c’est apporter votre soutien à cette personne. * ⛔️ 𝐂𝐞 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐭𝐞 𝐩𝐫𝐨̂𝐧𝐞 𝐥𝐚 𝐛𝐢𝐞𝐧𝐯𝐞𝐢𝐥𝐥𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐞𝐧 𝐭𝐨𝐮𝐭 𝐭𝐞𝐦𝐩𝐬. 𝐓𝐨𝐮𝐭 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐞𝐧𝐭𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐢𝐫𝐫𝐞𝐬𝐩𝐞𝐜𝐭𝐮𝐞𝐮𝐱 𝐬𝐞𝐫𝐚 𝐬𝐮𝐩𝐩𝐫𝐢𝐦𝐞́ 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐩𝐫𝐞́𝐚𝐯𝐢𝐬 ⛔️ * * * #regretmaternel #regretdetremere #couple #grossesse #accouchement #fatigue #chaotique #hypertonique #depressionpostpartum #psychologue #traitement #solitude #equilibrechimique #desemparee #epuisee #joiedevivre #humour #lamatrescence #taspensea #souffrance #roledemere #colere #gestionfamiliale #lacherprise #patience #complices #epanouie #resilience #bienveillance #empathie

A post shared by Le regret maternel (@le_regret_maternel) on

Photo par Nicola Fioravanti disponible sur Unsplash

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :