Ce qu’on a aimé cette semaine #5

On passe du temps sur les réseaux sociaux, on lit des livres / des blogs, on écoute des podcasts, etc. Chaque semaine, on partage avec vous nos coups de coeurs.

Cette semaine :

Vous voulez aussi partager vos découvertes, vos coups de coeurs? N’hésitez pas à les ajouter en commentaires en bas de l’article!

Et si vous l’avez raté, nous partageons « Nos recommandations de livres généralistes à lire pendant la grossesse« .

Épisodes de Podcasts

Épisode 63 – La Matrescence
Devenir mère à travers la grande prématurité – Fanny Part I

« Après 12 ans de PMA et plusieurs fausses couches, Fanny tombe enfin enceinte. 
Après 3 mois à retenir son souffle, son bébé s’accroche. Mais à la 23e semaine, première grosse alerte, Fanny, doit être hospitalisée à Bordeaux pour tenter de garder bien au chaud son bébé.
Lucas, pointera le bout de son né à la 25e semaine… 25 semaines pour ceux qui ne visualisent pas, c’est la limite de la viabilité d’un foetus… 
Lucas pèse alors 600 grs.
Jamais on ne leur dira que Lucas s’en sortira, ils doivent composer au jour le jour avec la peur de le perdre.
Fanny et son mari vont passer 5 mois près de lui au CHU de Bordeaux.
Grâce à la maison des parents qui leur offre une place et surtout un grand soutien avec la possibilité de dormir tous les jours près de leur bébé, Fanny et Jérôme, vont petit à petit sortir de l’angoisse pour enfin rentrer à la maison, à 3. »

Épisode 105 – Bliss Stories
Karen, ma grossessse CMV

« En ce qui concerne une grossesse, dès qu’il y a acronyme, ça peut être mauvais signe: PMA, MAP, GEU, SOPK, et j’en passe… Et le CMV n’échappe pas à la règle, car derrière ces 3 petites lettres se cache le redoutable Cytomégalovirus qui, s’il est totalement inoffensif hors grossesse peut être un vrai poison si on se retrouve infectée enceinte, spécialement durant les 3 premiers mois de la grossesse. Cela concerne 300 enfants par an en France et même si heureusement, dans 72% des cas, ces bébés n’ont pas de symptômes associés, dans certains cas extrêmes, le CMV expose le fœtus à des risques graves allant de la surdité à des atteintes cérébrales sévères pouvant entraîner la mort. Alors pourquoi est-ce qu’on en parle si peu? Et pourquoi le dépistage est-il loin d’être systématique?
Lorsque Karen se lance dans une 3e grossesse, le fait qu’elle soit gémellaire devient finalement vite anecdotique. Car après cette double bonne nouvelle, elle découvre non seulement que les deux petits embryons qui se développent dans son ventre ont un risque de syndrome transfuseur-transfusé mais Karen apprend aussi qu’elle a été exposée à ce satané CMV au tout début de sa grossesse et que donc, potentiellement, les bébés l’ont également été. 
Alors une fois que l’on sait ça, que faire de cette info? Le seul moyen de s’assurer de l’infection étant l’amniocentèse et les risques de fausse couche qu’elle comporte, comment être sûre qu’on a envie d’être sûre? Karen l’hyperactive, ultra documentée et suivie par les pontes en la matière, s’est retrouvée à devoir faire ce choix si difficile, et à vivre une grossesse avec une belle épée de Damoclès au dessus de la tête. »  

Articles

Quelle position adopter pour l’allaitement ?
Jolymama

« Après neuf mois de grossesse où vous avez tatonné pour trouver les bonnes positions pour dormir, vous vous demandez maintenant quelles sont les meilleures positions pour allaiter … »

Comptes Instagram

Little Big Data
Analyses et représentations quantitatives et qualitatives des premiers mois de la vie d’un nourrisson
@littlebigdata_

Recycle And Play
💕Sharing the best recycled crafts and activities for kids!
@recycleandplay

Posts Instagram

View this post on Instagram

Change physiologique . Changer un bébé peut sembler être un acte anodin, parfois on peut être amené à faire cela "à la va-vite" pour être débarrassé, parfois aussi on lui attribue une connotation négative, en disant que "ça ne sent pas bon"… . Pourtant c'est un acte de soin très important, qui doit être délivré avec amour et gestes tendres, mais aussi en respectant le corps et la physiologie du bébé. . On voit encore trop souvent les changes réalisés, y compris par des pros de la petite enfance, à la façon du "cochon pendu". On prend le bébé par les pieds et on le soulève pour le change. Cette position va à l'encontre du développement du jeune enfant, génère des tensions cervicales et malmène les articulations du bassin et des membres inférieurs. . Un change physiologique respecte l'enroulement physiologique du bébé et lui permet d'intégrer des schemes moteur important pour l'acquisition des différents niveaux d'évolution psychomotrice ultérieurs, dont le retournement dos/ventre puis ventre/dos. . N'hésitez pas à commenter, partager, c'est une base pour un développement harmonieux et une prévention précoce ! ____ Aline Gontier, psychomotricienne Ateliers parents-bébés, massage, portage physiologique, éveil psychomoteur à domicile www.accompagner-bb.fr #montauban #tarnetgaronne ____ #developpementpsychomoteur #psychomotricienne #psychomotricité #physiologie #bebe #baby #parentsbébé #couches #puericulture #maternite #maternage #eveilbebe #motricitelibre #enroulement #accompagnement #education #matrescence #retournement #anatomie #grossesse #prevention

A post shared by Aline Gontier (@accompagnerbb) on

View this post on Instagram

Laissez-moi vous dire quelque chose que peut-être personne ne vous a dit : Après la naissance du bébé, le post-partum arrive. Ça peut faire très mal. Je ne parle pas de la cicatrice de césarienne ou des seins crevassés. Je parle de douleur émotionnelle. Vous savez cette image que la société construit d'une mère radieuse après l'accouchement ? Cette image n'existe pas. Bien sûr, vous serez heureuse de l'arrivée de votre bébé. Et bien sûr, vous passerez des heures à admirer ce minuscule bébé, vous serez fasciné par son existence. Mais ça va aussi faire mal. Vous savez pourquoi ? Parce que l'accouchement n'est pas seulement une naissance, c'est aussi une mort. Si un bébé, un père et une mère y naissent, tout ce que vous étiez jusqu'à présent y meurt en même temps. Rien ne sera plus jamais comme avant. Je ne parle pas de la fatigue, de votre couple, des rares douches que vous pourrez prendre ou des toilettes interrompues. Ce qui changera irréparablement, c'est votre âme. Tout à coup, vous ne voudrez plus retourner au travail, vous vous rendrez compte que vos plans ont changé. Et en même temps, la routine va vous tuer et vous rendre folle à plusieurs reprises et à la fin de la journée vous vous rendrez compte que vous n'avez même pas pu vous brosser les dents. Votre corps a des nouvelles formes et être touché est la dernière chose que vous voudrez. La vérité est que la société n'a aucune empathie pour les femmes puerpérales. Ce qu'ils nous disent, c'est : « Vous êtes en bonne santé, votre bébé va bien, pourquoi êtes-vous triste ? Ne soyez pas ingrate. » Vous aimez pendant que vous souffrez, vous remerciez pendant que vous implorez. Vous voulez vous enfuir pendant que vous voulez plus que tout être là. Non, vous ne serez plus jamais la même, mais je vous assure que vous en serez reconnaissante et que vous serez fière du Phénix que chaque mère est. 🌿 🎨 @spiritysol . . . . Bruna Estrela traduite par @naissance_mere_veilleuse #naissance #enfanter #accouchement #birth #naitre #accoucher #enfantement #lemoisdor #bebe #postpartum #postnatale #corps #postnatal #postaccouchement #naitreasoi #moncorpschéri #mourrir #deuil #monpostpartum #onveutduvrai

A post shared by Ophélie 🌙 Doula (@naissance_mere_veilleuse) on

View this post on Instagram

No rain. No flowers ..🥛🌼 swipe left pour les images 👉🏼👉🏼 Ce soir à 21h (20h45 pour les clientes qui ont accès aux avant-premières) vous découvrirez le chapitre 2 de notre collection Hiver .. Une réédition toute en douceur et en poésie d’un motif que vous connaissez déjà si bien.. Nous souhaitions vous proposer ce chapitre tout doux pour accompagner un nouveau concept solidaire Tajinebanane ; . LE LATTE SUSPENDU 🖤, 🖤 Mais qu’est-ce qu’un LATTE suspendu ? Le latte suspendu, c’est vous donner l’occasion d’être une communauté encore plus solidaire.. Le latte, vous offre la possibilité d’arrondir votre panier d’un euro supérieur afin de nous permettre de collecter chaque mois une somme qui sera entièrement reversée en NATURE à @association_adn , c’est à dire, en produits Tajinebanane. 🖤 Donc okay si je donnes un euro, vous, vous donnez des vêtements mais comment ça marche ? Nous n’offrirons pas de produits défectueux ou abîmés, mais bel et bien des vêtements kid, Maman, accessoires neufs le tout à prix coûtant (comprenez qu’aucun bénéfice ne sera tiré de cette action) pour permettre l’accessibilité de notre marque partout. Tout le temps. 🖤 Moi aussi j’aimerais acquérir mon premier Tajinebanane par cette aide ! Comment puis-je faire ?! Nous vous invitons à vous rapprocher de l @association_adn et de découvrir son vaste réseau d’associations qui pourront, nous l’espérons vous aider à répondre à vos besoins et plus largement vous permettre d’en bénéficier.. Merci de créer cette chaîne de solidarité avec nous 🌜 Merci d’être vous 🖤🥛 #lattesuspendu #tajinebanane #allaiterpartouttoutletemps #agencedudonennature#solidarite#produitpartage#allaiter#allaitementmaternel #allaitement #breastfeed#breastfeedingmom#breastfedbaby#vetementallaitement#nursingclothes#nursingtops#breastfeedingclothes#newbrand#newfrenchbrand

A post shared by Tajinebanane (@tajinebanane) on

View this post on Instagram

Et si on se parlait pour de vrai ? Sur cette photo il est 12h20, je suis en peignoir et en chaussettes. Il est 12h20 j’ai pris ma douche à 8h50 et je n’ai toujours pas eu le temps de m’habiller, j’ai eu la chance de pouvoir réchauffer mon thé seulement 3 fois et d’en boire 2 gorgées avant le biberon… Le congé maternité, ce n’est pas des vacances, loin de là. Moi Elise, entrepreneur et fondatrice d’une marque de prêt à porter dont le leitmotiv est l’optimisme, j’étais très optimiste à l’idée de pouvoir allier maternité et quelques heures de travail tous les jours pendant les siestes. On retrouve bien là mon grand optimisme. Mais les siestes ? Quelles siestes ? La sieste de 1h entre une fin de biberon, 1 lave vaisselle à vider et re-remplir, le linge à étendre et le lave-linge à remplir, se préparer 12 raviolis et en manger 3. Mais en dehors du temps qui n’existe plus, je trouve qu’on ne nous a pas prevenu de la difficulté d’être mère, cette angoisse permanente « est-ce qu’il respire ? Est-ce que je ne l’ai pas couché trop vite après le biberon ? Pourquoi a t’il vomi ? Pourquoi pleure t’il autant ? Pourquoi ne dort il pas plus de 2h d’affilé ? Est-ce que tout est normal ? » Ma mère me dit « laisse le un petit peu pleurer ». La sage-femme me dit « on ne le laisse surtout pas pleurer ». Maman me dit « Mets le dans sa chambre, c’est normal qu’il pleure il n’a pas l’habitude » oui, mais s’il pleure dans sa chambre, et que je le laisse pleurer, ne va t-il pas associer sa chambre à un lieu d’angoisse ? On ne nous a pas prevenu de toutes ces questions incessantes avec une réponse différente à chaque fois. Et puis il y a la culpabilité de la mère en congé maternité qui est fatiguée. Fatiguée ? Mais tu viens de prendre une nurse de nuit 2j de suite, t’as pas le droit d’être fatiguée. On nous a pas dit qu’on avait le droit de craquer et de penser que c’est si difficile. On culpabilise de trouver ça difficile parce qu’on ne devrait être que joie d’acceuillir cette merveille. J’aime mon fils, plus que n’importe qui ( ça on m’avait prévenu ) mais est-ce que j’ai le droit de trouver ça si difficile ? #mumlife ( suite en commentaire)

A post shared by Elise (@elisechalm) on

View this post on Instagram

Vivre son post partum, la main sur le frein à main. J'aime comparer le post partum à un marathon (sûrement parce que ça me parle). Un marathon, c'est 42km (et 195m). Souvent on dit qu'au 30e km, on atteint le mur du marathon. Ce moment, où , alors que tu te sentais bien, plus rien ne va. 42 jours. Ça fait 6 semaines. 30 jours : 1 mois. Tiens, ça me fait penser au mois d'or. Pas vous ? On parle beaucoup du baby blues comme si au bout de 10 jours tout allait mieux. Par expérience, je rencontre souvent des patientes pour qui tout allait bien et qui craquent à 1 mois, 6 semaines. Quand on démarre la rééducation, le moral est parfois au plus bas. Le conseil pour courir un marathon, pour tenir sur la durée, c'est de courir à 80% de sa vitesse maximum. En post partum, c'est pareil. Ce n'est pas parce que vous pouvez tout faire, que vous devez tout faire. Ménagez vous. Préservez vous. La route est long et il faut tenir. En plus, avouons le, vous commencer ce marathon déjà fatiguée, et avec des douleurs. Donc 80% c'est beaucoup. Je vous conseille même de faire 20% pour 80% des effets (je vous en reparlerai). #loidepareto Bref, ne mettez pas la barre trop haute. Prenez d'abord soin de vous. De votre enfant. De votre couple. On ne le dira jamais assez. Déléguez tout ce qui peut l'être. Demandez une femme de ménage en cadeau de naissance. Et vivez votre post partum la main sur le frein à main. Tranquille. Lovée sur votre canapé, au chaud avec votre bébé. Et vous, vous avez levé le pied pendant votre Post partum ? Ou qu'avez vous mis en place pour le vivre au mieux (qu'il soit passé ou pas encore)? #postpartum #monpostpartum #maternité #mumtobe #accouchement #futuremaman #femmeenceinte #maman

A post shared by Charline | Sage-femme (@charline.sagefemme) on

View this post on Instagram

"Je suis nulle. Je n'y arriverais jamais. Iel serait mieux sans moi. Je suis une mère de m****. J'ai envie de partir. J'ai envie de mourir… Quand est-ce que j'arrête d'avoir mal et d'être triste ? C'est ça, la maternité ?" Tu n'es pas seule à te sentir aussi mal et dans un étau mortifère. Ce que tu ressens là, maintenant, ne perdurera pas. Je sais que c'est difficile à croire car tu te sens seule au monde, mais cela va pouvoir changer. Ton sentiment de compétence parental va pouvoir se construire pièce par pièce. Ces pensées ne sont pas la réalité. Elles sont tes états internes qui te bouleversent et qui engendrent des biais cognitifs t'empêchant d'analyser la situation factuellement. Ce n'est pas de la folie. Ce n'est pas que tu n'aurais pas dû être mère. C'est que tu traverses une des plus grosses étapes de ta vie. L'intersection entre les circonstances et ta capacité de faire face ont fait voler en éclats tout ce que tu avais envisagé… Ou alors, tu le pressentais et comme tu n'avais pas pu être entendue, la prophétie s'est réalisée. C'est pénible que le désespoir maternel ne soit entendu que lorsque c'est paroxystique. C'est pénible et dommageable car tu as eu le temps de t'embourber dans des croyances horribles te concernant. Et puis, chaque petit moment difficile t'a envoyé dans les dents à quel point tu n'y parvenais pas. Or, si tout le monde traverse ces moments de perdition partielle ou totale, toi… C'est ta santé mentale que tu as perdu là-dedans, parce que rien ne te permettait d'y voir du positif. On a même pu tenter de te protéger en te disant quoi faire ou non pour être "mieux", sans finalement réussir à trouver ton chemin à toi. Pourtant, la clé est là. Au milieu du brouillard, quelques mains tendues, quelques épaules sur qui s'appuyer, quelques décisions que tu veux prendre sans recevoir de jugement, quelques moments suspendus qui te permettent de te dire que "oh! Je n'ai pas envie de pleurer." C'est moment par moment que se tisse la confiance en soi maternel. Souvent, il y a bien besoin d'une intervention extérieure pour que tu puisses tout dire: que toutes ses pensées sortent de toi et qu'elles soient entendues même… (Suite 👇)

A post shared by La Curiosité Bienveillante (@lacuriositebienveillante) on

Photo par Belinda Fewings disponible sur Unsplash

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :