Ce qu’on a aimé cette semaine #24

On passe du temps sur les réseaux sociaux, on lit des livres / des blogs, on écoute des podcasts, etc. Chaque semaine, on partage avec vous nos coups de coeurs.

Cette semaine :

Vous voulez aussi partager vos découvertes, vos coups de coeurs? N’hésitez pas à les ajouter en commentaires en bas de l’article!

Et si vous l’avez raté cette semaine, @camilledrnd a le témoignage anonyme d’une maman : un accouchement bousculé après une grossesse presque parfaite.

Podcast

Noémy, 4 filles par césarienne

Épisode 79 – Bliss Stories
Une pratique ancestrale

Qu’elle soit programmée, d’urgence ou de confort, la césarienne qui signifie “enfant né par incision”, n’est jamais anodine. Cette intervention chirurgicale connue depuis des millénaires, était à l’origine pratiquée sur des femmes décédées, par désespoir, par curiosité, ou pour des motifs religieux. Autant vous dire que c’était une boucherie, et que, bien souvent, le fœtus ne survivait pas non plus. Au 16e siècle, certains médecins tentent la césarienne sur des femmes vivantes, mais encore une fois, c’était une pratique extrêmement barbare, qui envoya à la mort d’innombrables femmes dans des souffrances difficilement imaginables. En fait, il faut attendre 1907, pour recenser enfin une survie maternelle de 75,2% et une survie fœtale de 78%, et aujourd’hui, en Europe, près de 27% des bébés naissent par césarienne.

Lucky us

Si je me fends de ce petit historique c’est pour que l’on se souvienne bien d’où nous sommes parties, et à quel point nous avons la chance que cette technique existe aujourd’hui. Car si la grande majorité d’entre nous la perçoivent comme une solution de dernier recours, n’oublions pas qu’elle est avant tout pratiquée pour sauver des vies, et qu’elle le fait très bien.

Alors certes, Noémy se serait bien passée d’en subir 4. Mais c’est pourtant comme cela que ses 4 filles ont décidé de venir au monde. L’aînée a ouvert la voie avec une césarienne en urgence, et même si Noémy espérait bénéficier d’une voie basse pour les suivantes, ça n’a malheureusement jamais été possible. 

Et 1 et 2… et 4 césariennes

Dans cet épisode, cette mère courageuse et pétillante vous racontera son incroyable histoire de matérnité, démarrée à 16 ans, en Martinique, dans une situation familiale chaotique et d’extrême précarité, pour continuer en Métropole à la tête d’une famille nombreuse à seulement 24 ans. 

4 grossesses, 4 accouchements et 4 moments de vie où il a fallu serrer les dents souvent, se résoudre à accoucher sans son mari et subir une désinformation monumentale autour de cette cicatrice pourtant ouverte à répétition. Mais Noémy possède l’optimisme et la sagesse de ceux qui ont déjà vécu 1000 vies et qui savent au fond d’eux, que l’amour triomphe toujours. 

Articles

Nos villes ne sont pas faites pour les enfants, et c’est un problème

Les éclaireurs

La ville est-elle un truc d’adulte ? C’est en tout cas ce que laisse penser l’exode des jeunes parents vers la périphérie des grandes villes où ils trouvent généralement un environnement plus propice pour leurs enfants.

Les laitages

Ma petite assiette

Durant la diversification alimentaire, l’introduction des laitages pose souvent question ! À quels aliments correspondent-ils exactement ? Peuvent-ils être l’équivalent du lait comme on le lit souvent ? À partir de quand les proposer à bébé et quels sont les quantités à donner ? Quels sont les laitages recommandés et au contraire, lesquels doivent être limités ou évités ? Vous l’aurez compris, encore beaucoup de réponses à vos questions dans cet article !

Les enfants et le lait

Naitre et grandir

Le lait est un aliment nourrissant qui peut faire partie d’une alimentation équilibrée. Voici des réponses aux questions les plus courantes sur le lait.

  • À partir de quel âge un bébé peut-il boire du lait?
  • Quels sont les éléments nutritifs contenus dans le lait?
  • Quel type de lait de vache mon enfant doit-il boire?
  • Quelle quantité de lait dois-je donner à mon enfant?
  • Faut-il que j’encourage mon enfant à boire du lait?
  • Par quoi peut-on remplacer le lait?
  • Le lait peut-il être remplacé par d’autres produits laitiers?
  • Que faire si mon enfant a une intolérance au lactose?

Newsletter

La positive attitudeL’éducation positive est-elle conciliable avec le féminisme ?

Mère alors #10 – MILF

Récemment, le podcast indépendant Méta de choc consacrait une série en quatre épisodes à l’éducation positive avec Béatrice Kammerer, journaliste spécialisée en sciences de l’éducation et autrice de L’éducation vraiment positive. L’un des épisodes abordait l’impact de ce courant éducatif sur les mères, ce qui a fait naître en moi la question suivante : l’éducation positive est-elle compatible avec le féminisme ?

Posts Instagram et Twitter

Photo de Oscar E. provenant de Flickr.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :