[Interview] Le congé parental en Angleterre

Dans le contexte actuel de réflexion sur le congé maternité, paternité, parental en France, nous avons souhaité savoir comment se passaient les congés en France mais aussi dans d’autres pays. Nous continuons notre série d’articles interviewant des parents sur ce sujet.

@mamaorhum nous raconte aujourd’hui comment se passe le congé maternité en Angleterre, mais aussi comment elle a vécu sa reprise du travail en plein confinement mondial. Ce congé n’est pas si éloigné du congé français même s’il est plus court. Dans ce pays, la norme veut cependant que l’on prenne un congé parental plus long et les mères qui reprennent tôt peuvent être jugée.

Si vous l’avez manqué, le mois dernier, @bebatut nous confiait comment se déroulait le congé parental en Allemagne de l’Ouest

Peux-tu te présenter rapidement ? Où habites-tu ? De qui est composée ta famille ?

Je suis MamaORhum, j’ai 33 ans. Dans ma famille, il y a PapaORhum (36 ans) et BébéORhum (1.5 ans). Jusqu’à il y a quelques mois, nous habitions en Angleterre à Bristol. Nous sommes désormais revenus en France.

Comment se passe le congé maternité et parental là où tu l’as passé ?

Ma grossesse, mon accouchement et mon congé maternité se sont déroulés en Angleterre où j’étais employée par une société Anglaise. Dans ce pays, la loi garantit 6 semaines minimum de congé maternité durant lequel on perçoit 90 % de son salaire. Je ne sais pas s’il est obligatoire. On peut aussi prendre 8 mois supplémentaires durant lesquelles on est payé environ 700 euros, une somme assez dérisoire au regard du niveau de vie en Angleterre.


Les 6 semaines de congé maternité se répartissent entre l’avant et l’après accouchement. Si l’on prend 3 semaines avant l’accouchement il ne reste que 3 semaines à prendre après. Le congé peut donc commencer le jour de la naissance ou de terme présumé. De mon côté j’ai été arrêté pour raison médicale un mois avant l’accouchement, il ne me restait donc que deux semaines à prendre.


Fréquemment les employeurs « rajoutent » des semaines, de mon côté j’avais le droit à 12 semaines au total avec une paye décroissante. J’ai rajouté à ces douze semaines, un mois de vacances à la fin de mon congé maternité. J’ai donc recommencé le travail lorsque mon bébé avait 3 mois, le 1er avril 2020 pendant le confinement « mondial ».


Comment se passaient les journées pendant ton congé ?

BébéORhum était tout petit pendant ce congé, en plus il était malade et je suis vite repartie travailler. Je l’avais dans les bras H24. C’est donc passé très vite et je n’ai presque rien fait d’autre. J’avais bien commencé deux trois activités, comme un groupe de parole de maman et de massage pour bébé, mais elles ont été stoppées en raison du confinement. Je passais donc mes jours et mes nuits à changer des couches, à le nourrir et à aller se promener de temps en temps. Un congé maternité classique quoi.

Ce qui est frustrant aussi c’est que rien ne s’est passé comme prévu, pandémie mondiale oblige.


Comment as-tu vécu ton congé d’un point de vue émotionnel ? Trouves-tu que ce fut trop long, trop court ?

C’est un peu compliqué de répondre à cette question car j’ai le sentiment qu’il ne s’est pas vraiment terminé. En effet, ma reprise du travail s’est faite à distance, avec un bébé à la maison et un employeur qui ne me donnait rien à faire. Je dois tout de même concéder que trois mois ça semble trop court, mais j’étais obligée de choisir cette option; pour des raisons financières je ne pouvais pas prendre plus de temps.


Ce qui est frustrant aussi c’est que rien ne s’est passé comme prévu, pandémie mondiale oblige. Il devait commencer la crèche à trois mois, il l’a commencé à presque un an. J’en aurais plus profité si j’avais pu reprendre vraiment le travail à 80 % en le mettant à la crèche en même temps. Là j’ai passé 8 mois avec bébé à la maison tout le temps, avec en plus un travail. J’ai l’impression d’avoir eu le pire des deux.


Comment s’est passée la reprise du travail ? Comment t’es tu sentie ?

La reprise du travail n’en a pas vraiment été une. Ce qui s’est mal passé c’est qu’à mon boulot ils n’ont vraiment pas été cool. Ils n’avaient aucune expérience de ce qu’était un congé maternité, j’ai dû dégoter toutes les infos toute seule pour son organisation.

De plus, ma charge de travail ne s’est absolument pas organisée en fonction de ce congé. Il n’y a eu aucune adaptation de faite. De plus, à mon retour, ils m’ont à moitié ignorée, me traitant comme si je ne servais plus à rien car j’avais fait un enfant. J’ai d’ailleurs fini par changer de travail !


Quels sont, d’après toi, les avantages et les inconvénients de ce type de congé parental ?

Je trouvais mon plan initial bien. J’aime mon travail et pour moi c’est positif de pouvoir reprendre le travail rapidement sans être forcée à prendre un an de congé. Il faut aussi dire que c’est cool d’avoir un travail pendant un confinement ça fait du lien social et une raison de faire autre chose que de changer des couches.


J’avais en plus trouvé une crèche pour mon petit donc c’est vraiment possible de reprendre rapidement en Angleterre. Mais ce n’est pas le plus commun dans ce pays et il y a beaucoup de jugement. Après oui, l’inconvénient c’est que trois mois c’est peut-être un peu trop tôt. Idéalement j’aurai aimé reprendre à mi-temps mais financièrement ce n’est pas du tout intéressant.

Article relu par @mamaorhum, et @ponoodle. Photo de FOTEROS provenant de Pexels

Un commentaire sur “[Interview] Le congé parental en Angleterre

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :